.

CASA DE LA VILLA  DE MADRID
1990
80 x 122 cm.

.....................................................................................................................



      Pour le décrire, j'ai dû le voir pendant la nuit.

     Il est midi moins le quart. Notre arrivée est entourée
     de lumière. Vert, ambre, rouge. Passer les voitures, les couples
     Dépêchez-vous vos derniers moments, peut-être qu'il peut pleuvoir.

     Que voyons-nous? Contrastes
     Nous savons, en regardant, où nous sommes. Nous le savons bien
     un magnifique édifice baroque-baroque du XVIIe siècle,
     route forcée d'une promenade à Madrid.
     La nuit est l'heure des confessions.
     Soudain le rire est perdu, ils se reposent.
     Sur leur piédestal, ils ont choisi un endroit sûr. Ce sont les
     étoiles de cette heure. Un nœud d'amertume pour eux,
     parce que nous avons fait pour eux et ...


     Bienvenue à tous et à la misère que vous connaissez sur les drogues,
     Mendicité, marginalisation.

     Madrid dit toujours oui!

     Il est quatre heures et demie du matin, un jet de
     L'eau douce nous rappelle de continuer.

     MONCHOLC, jusqu'à aujourd'hui. P. 118.                                                    
     Dr. Abad
.
.
.
210